Mots-clefs

, , , , ,

l-histoire-d-une-femme.jpg

ça se passe n’importe où

dans une rue à l’extérieur

je tombe

je suis tombée

un type est passé à vélo devant moi

juste là je traversais

il a fait ça

en passant il a claqué sa main

il a, comment je peux dire ça

il m’a claquée là, sur les fesses en passant à vélo et il a ri

fort très fort

il a claqué très fort et il a ri très fort aussi et il est parti

et je suis tombée, voilà comment je suis tombée

je suis à terre et je ne réponds plus

C’est par ces mots, que Muriel Gaudin ouvre le seul en scène, debout face à nous de manière saccadée ces mots viennent couper le voile de l’innocence et de l’ignorance du harcèlement de rue, de la violence faite au femme, de la misogynie ordinaire, du paternalisme qui étouffe les femmes dans une colère froide.

La sienne est réfléchie elle choisit de se couper des hommes, ne leur offre qu’un mur, que son mutisme et elle nous raconte au grès des rires de certains dans le public 1000 anecdotes sur sa condition de femme dans la société, qui attend qu’elle soit douce et docile, qu’elle ne fasse pas d’histoire. A chaque violence sexiste verbale, elle mime une claque, celle que notre condition d’être humain prend à chaque fois que nous ne sommes considérés que comme des femmes.

Certains ont ri, ai-je écrit … je n’ai pas rit … tant ce spectacle met en exergue des situations trop souvent vécues et subies. J’espère que ceux qui ont ri, ont aussi réfléchi, comme l’auteur Pierre Notte, l’a fait en sa qualité d’être humain en écrivant ce texte. Il a voulu « écrire l’histoire d’une femme qui n’en peut plus d’avoir à supporter une société d’hommes ». Aucune violence insoutenable ou insupportable dans ce qu’il raconte, juste l’ajout de quelques griffures sur d’autres griffures non cicatrisé, qui font couler le sang de l’égalité homme-femme, certes au compte goutte, mais en continu.

Un spectacle dense et lourd en émotion. De sa belle voix grave et un peu brusque Muriel Gaudin donne vie à une femme sans âge, sans condition sociale … pour mieux donner voix à toutes les femmes.


Festivall OFF d’Avignon – 2017

Théâtre des 3 Soleils – 4 Rue Buffon 84 000 Avignon

A : 13h40

Tarif : de 15 à 22€

Auteur : Pierre Notte

Artistes : Muriel Gaudin

Metteur en scène : Pierre Notte

Publicités