Mots-clefs

, , , , , , , ,

Au Balcon

1. L’histoire d’un projet Fou

Né de la volonté de « spectateurs occasionnels », le site de critique Au Balcon a vu le jour en octobre 2013, après 9 mois de travail acharné.

La genèse de Au Balcon part d’un constat simple : impossible de trouver un site de critiques de spectateurs fiables, en effet ce que l’on trouve sur le web, ce sont les avis de spectateurs sur les divers sites de billetterie en ligne, plus quantitatif que qualitatif donc. Le site a, par conséquence, voulu remplir le vide du conseil culturel sur internet par celui de la critique amateur, en laissant s’exprimer le spectateur, sans pression aucune, et dans le cadre de son désir de partager. On ne gagne rien à être inscrit sur Au Balcon si ce n’est un espace de libre expression.

« En parallèle, on s’est inscrit sur Twitter et on a découvert toute une communauté de blogueurs passionnés qui ont soutenu le projet« . En effet, dès ses débuts le site est devenu le lieu de rendez-vous de la critique argumenté, et donc petit à petit celui des blogueurs, et plusieurs articles du site rendent hommage à ce partenariat impromptu.

2. Les Fonctionnalités du site

C’est pourquoi le site est conçu comme un mini réseau social, sur lequel les internautes peuvent échanger des conseils mais également s’inter-connecter. En effet petit à petit de nouvelles évolutions ont vu le jour : des comptes personnels, une messagerie, des notifications, la possibilité de créer son top 5, de suivre des comptes, de gravir les échelons (amateur de théâtre, héros, superstar etc.), de trouver qui a les mêmes goûts, d’avoir quelques statistiques, un calendrier théâtral personnel (ce qui permet au site de vous informer quand quelqu’un de votre réseau Au Balcon va voir la même pièce que vous), la possibilité d’attribuer des mini-molière ou a contrario de lancer des tomates aux critiques … tout cela dans la joie et la bonne humeur.

Comme il s’agit de théâtre, nous rendons la navigation la plus ludique possible, que le site soit beau et agréable à utiliser, avec de l’humour dans les différents textes du site

En outre, c’est un fait communément admis, que les visiteurs d’un site web, lorsqu’ils recherchent une information, veulent la trouver rapidement et le plus intuitivement possible. L’objectif, dès la création du site, a donc été de faire en sorte que les spectateurs occasionnels trouvent en 3 minutes des idées de pièces qui correspondent à leur goût. Pour ce faire, un classement des pièces géniales référençant une vingtaine de spectacles, qui plaisent à la fois à la rédaction et aux critiques réguliers, a été créé. C’est cette page qui est parmi les plus consultées sur Au Balcon.

Les Pièces Géniales

C’est un classement très pointu car Au Balcon ne vous demande pas seulement si vous avez aimé la pièce, mais de noter chacun de ses aspects : le texte, le jeu des acteurs, le rire, l’intérêt intellectuel enfin la mise en scène et les décors.

Note au Balcon

Au Balcon c’est également des articles sans concessions sur l’univers du spectacle vivant, sur ses dysfonctionnements et ses poncifs, comme cet article ayant pour titre : LE SYNDROME DE LA TÊTE D’AFFICHEqu’il résume à : « En bref, le syndrome de la tête d’affiche, c’est de dépenser tellement d’énergie et d’argent pour convaincre ces appâts à spectateurs, que la qualité du scénario et des dialogues deviennent secondaires », … sans concessions  et avec humour en plus.

3. Les Passionnés derrière Au Balcon

Ces « spectateurs occasionnels » a avoir créé le site, ce sont deux amis d’enfance, qui ont usés leur fond de culotte sur les bancs d’un collège, puis d’un lycée Breton : Grégoire et Pierre, ce dernier étant d’ailleurs derrière le compte Twitter @AuBalconoff. Après un an de projet, la femme de Pierre, Floriane, a rejoint l’équipe ainsi que des chroniqueurs qui aident ponctuellement le site à couvrir la critique d’un maximum de pièces de théâtre. En effet, il n’est pas rare de voir « la critique de la rédaction », mais cette dernière est traitée à part égale avec les autres.

Gregoire Pierre Floriane

C’est beaucoup de travail pour tout ce petit monde, d’autant plus qu’il est bénévole : « Nous n’arrêtons jamais entre nos métiers respectifs (Grégoire est commercial, Pierre chef de projet web et Floriane étudiante) et notre passion pour le théâtre qui nous prend énormément de temps. Mais nous nous imaginons mal arrêter l’une des deux activités au profit de l’autre. »

4. Le Financement du Site

Le site est développé par « un ami d’amis, qui sait tout faire ». Et pour ceux qui se pose la question le site est autofinancé, certes, au début ils ont bénéficié d’un financement participatif, mais c’est une goutte d’eau dans l’océan, en fait c’est Pierre qui supporte principalement le financement. Cela lui coûte « environ un tiers de son salaire chaque mois, dépensé pour développer de nouvelles fonctionnalités et faire un peu de publicité ». Pour eux, c’est le prix de l’indépendance et de la qualité.

Néanmoins, avec le temps ils ont noué un partenariat avec un site de vente de billets, mais par souci d’autonomie, Au Balcon ne fait ni affichage publicitaire ni article sponsorisé, et les revenus engendrés par ce dernier étant trop faible, cela ne leur permet pas de se rémunérer. De plus ce partenariat ne les empêche pas de référencer les billetteries des sites de théâtre et d’autres billetteries en ligne sur les fiches de pièces.

5. La Qualité avant tout

Du reste, Au Balcon est un site d’artisan … tout y est fait manuellement, y compris leur base de donnée de pièces de Théâtre. Mais offre théâtrale considérable oblige (près de 800 pièces en un an à Paris), « à [leur] tous débuts, [ils ne référençaient] pas assez de pièces, si bien que les internautes ne trouvaient pas toujours celles qu’ils voulaient critiquer. » Mais « heureusement que les utilisateurs [qui renseignent dans leur agenda les pièces qu’ils prévoient de voir, les] aident en [leur] indiquant s’il manque des spectacles » et après vérification a posteriori l’équipe n’a plus qu’a remplir la fiche du spectacle.

La plateforme est devenue vraiment collaborative, et c’est l’ambition que l’on avait au départ

C’est ce travail de fourmi qui explique pourquoi le site est « plutôt axé sur Paris et sa région [et] depuis l’an dernier […] le festival d’Avignon ».

En outre, à la différence des sites de billetterie en ligne, dont nous avons parlé ci-dessus, qui recueille l’avis des spectateurs à la sortie du spectacle, Au Balcon vérifie chaque critique posté sur le site et en corrige l’orthographe … un travail de titan, mais c’est pour eux le prix de la qualité et de la réputation de leur site.

6. Les Relations avec les Blogueurs

Comme nous l’avons dit plus haut, les Blogueurs ont très tôt soutenu le projet, trouvant en Au Balcon un nouvel espace d’expression et d’échange, ainsi qu’un partenaire de sortie.

Nous avons rencontré de nombreux blogueurs grâce aux soirées organisées entre passionnés de théâtre (Gladparty). Comme on ne trouve pas des passionnés de théâtre à tous les coins de rue, nous aimons bien les retrouver au gré de nos sorties. Certains sont devenus des amis.

De surcroît, de temps en temps des votes avec les blogueurs sont organisés afin de mettre en avant les pièces les plus appréciées du moment, à travers cet échantillon emblématique d’un public avertit.

Blogueurs

Les résultats sont à chaque fois très représentatifs !

Par ailleurs, une dizaine de blogueurs partagent leurs critiques sur le site.

Et comme le site favorise l’inter-connectivité et les rencontres IRL, les membres fondateurs sont les premiers à montrer l’exemple : « Avec la fonction Agenda et la liste d’envies d’Au Balcon, nous sommes au courant quand des utilisateurs du site vont voir une pièce en même temps que nous. Cela nous a permis d’en rencontrer plusieurs d’entre eux. »

Et, parole d’utilisatrice, c’est toujours une joie, au détour d’une notification, d’apprendre que le destin nous permet de croiser unetelle ou untel à telle représentation. Au Balcon ayant une vocation éminemment sociale.

7. L’Avenir du Site

L’avenir s’annonce plein de promesses pour le site puisqu’il se renouvelle sans cesse, ainsi après avoir ouvert la critique aux Expositions en Juin dernier, il est désormais possible d’exporter son Agenda Théâtral.

La plupart des idées d’innovations leur viennent des utilisateurs eux-mêmes, qui « au fil des mois, [leur ont donnés] plein d’idées pour améliorer le site : créer des listes d’envies, pouvoir modifier ses critiques une fois postées, écrire des articles sur le théâtre … »

Et les créateurs du site sont pleins d’ambitions pour Au Balcon et ce que l’on peut leur souhaiter de mieux c’est que leur vœu se réalise.

Nous aimerions devenir le site de critiques théâtrales de référence, proposer des innovations sur notre réseau social qui seraient utilisés par d’autres sites de critiques dans d’autres domaines. Nous souhaitons continuer à croître et nous faire connaitre. Que les suggestions théâtrales du site soient de plus en plus suivies !

8. En Quelques Chiffres

Au Balcon c’est :

  • Une sélection de 20 à 30 pièces réussies recommandées aux spectateurs toute l’année
  • 4000 visites par jour
  • 1900 pièces de théâtres référencées
  • 2555 abonnés sur Twitter
  • 3604 fans sur Facebook
  • 2000 comptes actifs

De quoi créer une belle communauté … et ce n’est pas finis.

9. Pour Conclure

Au Balcon c’est une alternative :

  • qualitative aux sites de vente de billets,
  • conviviale aux blogs peu référencés et
  • éclectique aux sites de magazines spécialisés « sélectifs, quand ils ne sont pas élitistes ».

Mais surtout, un site qui a vocation à réhabiliter la critique amateur et dépoussiérer autant que révolutionner le spectacle vivant.

Un site à fréquenter sans modération.

Critiques

Merci à toute l’équipe de Au Balcon pour leur temps, leur patience et leur transparence.


Retrouvez Au Balcon sur leur Site Internet, leur Page Facebook, leur Compte Twitter … et qui sait aux alentours d’un Théâtre peut-être.

Au Balcon Twitter

Publicités