Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

DAME-BLANCHE-TPR-AFF-200x150-v3BD

« Au théâtre, vous n’aviez jamais eu peur… jusqu’à maintenant ». C’est avec ces paroles en tête que mes pas me portent vers le Théâtre du Palais Royal.

« Cette nuit-là, Malo Tiersen n’aurait jamais dû prendre sa voiture. Il n’aurait jamais dû aller dans cette maison au milieu des bois. Il n’aurait jamais dû avoir cet accident. Et vous, vous n’auriez jamais dû pousser la porte du Palais-Royal. Au théâtre, vous n’aviez jamais eu peur… Jusqu’à ce soir. La Dame Blanche, vivez l’expérience. »

Pour être une expérience s’en est une. Dés notre passage au contrôle nous voilà immergé dans l’atmosphère lugubre de la pièce, ambiance sonore et accueil glacial par des placeurs vêtus de haillons, chahuté par une bande de zombies … Devant moi on pouffe, on chuchote, un grand gaillard commence même sérieusement à « flipper » et parle de partir, autant dire qu’a ce stade je n’ai pas besoins de ces personnages inquiétants venus me surprendre par derrière pour être morte de … rire, le spectacle est dans la salle et les spectateurs en sont les acteurs.

IMG_20151003_162316

La pièce commence et nous met tout de suite dans l’ambiance du sujet puisque Malo (Arthur Jugnot) et kidnappé pour être soumis à la vengeance de la Dame Blanche (Anaïs Delva) … mais qu’a t’il fait pour mériter pareil châtiment c’est ce que la pièce va nous conter…

IMG_20151003_161346

Les décors sont somptueux et utilisé au maximum et les changements nous donnent le tournis (ils sont pivotants), mais le timing est excellent et cela aide à soutenir le rythme de la pièce qui est sans temps mort. L’histoire bascule petit a petit dans le Thriller et le Fantastique sous les yeux attentifs et émerveillés du Public qui oscillent entre excitation et frayeur et c’est extrêmement jouissif. Au gré des effets spéciaux et de la magie qui enrichit l’imaginaire, l’histoire se dessine. Le tout est mené tambour battant, avec un rythme excellent qui ne laisse aucun répit au public (aux acteurs non plus d’ailleurs … les pauvres) ce dernier hésitant entre rire franc, rire nerveux, cris de frayeur, délicieux frisson et même recroquevillement sur/sous son siège.

Et bien que l’on pourrait croire l’histoire écrite d’avance, le spectateur, acteur de la pièce par une très belle interactivité scène/salle, se laisse piéger par le surprenant dénouement de cette intrigue rondement mené.

IMG_20151003_181659

Je ne peux que saluer l’inventivité de la mise en scène de Sebastien Azzopardi et le talent des Comédiens, surtout Arthur Jugnot, lequel l’intrigue ne laisse aucun répit harcelé de toutes part par sa culpabilité et les événements paranormaux. C’est pourquoi ne manquez pas la pièce événement, La Dame blanche, et venez frissonner au Théâtre du Palais Royal vous ne serez pas déçus.


La Dame Blanche au Théâtre du Palais Royal

38 rue de Montpensier, Paris Ier

Réservation : 01 42 97 40 00

Métro : Palais-Royal / Bourse / Pyramides

Représentations du mercredi au vendredi à 21h, le samedi à 16h30 et 21h et le dimanche à 17h.

Pour Plus d’Informations Rendez-vous ICI

Une pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino

6243680959594496

Advertisements