Mots-clefs

, , , , , , ,

acd75f38

Il est là sous mes yeux (musique céleste), après plus d’un an de doutes, de luttes, de crises d’angoisse, de réveils en pleine nuit pour noter mes idées fulgurantes sur une armée de Post-It, de nuits blanches et de soirées en amoureux gâchées …. MON MÉMOIRE EST EN LIGNE !!!

Plusieurs points sont à éclaircir :

  • Pour le premier chapitre je n’ai pas fait de hiérarchie entre blogueur mais des catégories suivant les services qu’offrent les blogs. Je me suis refusée à tout classement d’influence, tant celle-ci est difficile à mesurer et changeante. On m’a demandé pourquoi je n’avais pas fait une liste alphabétique … hé bien simplement parce que c’est tout aussi arbitraire alors …. j’ai tiré au sort (oui oui vous pouvez applaudir mon professionnalisme)! Au final je voulais présenter la plupart des blogueurs de cette « blogosphère théâtrale » que j’ai essayé de circonscrire.
  • La deuxième partie surfe entre le chaos et ma volonté d’être un peu plus technique. Elle a pour but d’expliquer comment fonctionnait cette blogosphère … tâche ardue.
  • Le troisième chapitre est consacré au fameux mythe Journaliste VS Blogueur (musique : Eye of the Tiger). Cette mission (rappelons que j’étais armée d’un ordinateur, de fichier Word, d’un stylo, et d’un dictaphone) était hélas biaisée par la pénurie de journaliste culturel sur les réseaux sociaux.
  • Enfin vient la dernière partie, cette fois ci c’était la parole des professionnels que j’ai voulu croiser avec celle des blogueurs ayant participé à l’étude mais ils ont malheureusement été trop peu nombreux à avoir été intéressé par mon travail.

Un point me reste à expliquer, dans mon travail le plus difficile ne fut pas les recherches entreprises pour cette étude, ni même sa mise en page qui m’a faite m’arracher les cheveux et pester contre la terre entière à maintes reprise, mais l’orthographe du mot « Blogueur », puisqu’il y a plusieurs acceptations et j’ai laissée « Saint Word » choisir pour moi.

De plus j’ai vécu quelques frustrations dans cette étude, la principale étant de n’avoir pu ou su exploiter toutes les informations que les blogueurs m’avaient livré, car lorsque j’ai posée certaines questions j’avais en effet quelques idées derrière la tête … ce qui m’amène à vous parler d’un des plus gros défauts de cette étude (non pas les fautes d’orthographes … quoi que … *complètement dépitée*) : la partialité. Je me suis exclue au maximum de cette étude tant en tant que bloggeuse qu’en tant qu’individu en effet la rigueur de la recherche universitaire me contraignant au « nous » universel et a n’apporter « rien de soi »…. Malgré tous mes efforts c’est une critique qui m’ait revenue autant par les lecteurs/correcteurs que lors de ma soutenance et si « Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé) que vous n’avez fait qu’un somme, pendant que ces visions vous apparaissaient. Ce thème faible et vain, qui ne contient pas plus qu’un songe, gentils [lecteurs], ne le condamnez pas ; nous ferons mieux, si vous pardonnez. Oui, foi d’honnête [Déborah], si nous avons la chance imméritée d’échapper aujourd’hui au sifflet du serpent, nous ferons mieux avant longtemps, ou tenez [moi] pour un menteu[se]. Sur ce, bonsoir, vous tous. Donnez-moi toutes vos mains, si nous sommes amis, et [Déborah] prouvera sa reconnaissance »

Et c’est pourquoi je remercie tous les gens qui ont pris le temps de répondre à mes questions, de nourrir mon raisonnement, de le déconstruire et de l’avoir réinventé.

Bonne Lecture à Tous !!!

A Télécharger Ici : Mémoire DCT Déborah Longuet

Pour Aller Plus Loin Lisez l’article de @Cl’rGraphic : Petit guide des blogs à usage des Théâtres

Et, une fois n’est pas coutumes, n’hésitez pas à commenter ici et à me donner votre avis … les écrits restent … et il y a encore beaucoup à dire.

PS : Le document est sous licence Creative Commons

PPS : Le fichier est en PDF afin qu’une majorité puisse le lire et que ma mise en page, prévue pour une impression recto/verso, soit fixe.

Publicités