Mots-clefs

, , , , ,

1269235_624530650902333_511783307_o

Cette pièce, en allemand surtitré, nous raconte la lente et angoissante déchéance d’Anna, enfermé dans ce qui était auparavant une chambre d’enfant avec des barres aux fenêtres, afin qu’elle se remette de sa dépression Post-Natale. Évidement, l’enfermement ne va pas améliorer sa dépression développant au contraire sa morosité, son repli sur soi et sa paranoïa dans laquelle elle va finir obsédée par ce fameux papier peint, version dégradée de la tour d’Ivoire, envers lequel elle exprimera ses seules émotions ; puisqu’elle y projette son imagination et sa douleur et commence à y voir des formes humaines monstrueuses constamment en mouvement …

La Pièce m’a plus d’une fois déroutée dans sa mise en scène. L’action scénique ne se déroule que sur un tiers de la scène, elle-même cloisonnée au tiers par des palissades en bois et parfois l’action nous est totalement invisible, fermée aux yeux du public, qui se retrouve aussi voyeur que dans la télé réalité a regarder sur un écran l’enfermement d’Anna.

C’est aussi une œuvre cinématographique, il y a non seulement une partie de la scène dévolue aux gros plans et aux effets spéciaux, mais également une bruiteuse, visible au public, qui œuvre en temps réel.

La pièce est quasi muette, seule les pensées d’Anna, doublée par une autre comédienne depuis un petit studio vitré et insonorisé (présent au centre de la scène), vient éclairer l’action. Tous les autres dialogues sont en Sourdine, tels qu’Anna les reçoit, flottante dans son univers dépressif.

f2bd40a1083b85171f4d9b1ee6976562

La Mise en scène est ambitieuse, presque une installation d’art contemporain plutôt que du Théâtre. Et en ce qui me concerne j’ai parfaitement compris le pourquoi du comment de la mise en scène, mais je n’ai absolument pas adhéré et été touché par la représentation. J’étais simple spectatrice au lieu de vivre et de respirer avec la pièce.

Un bémol également je vous les déjà écrit TOUT est filmé et cela en temps réel à chaque représentation, ce qui fait que nous sommes bien souvent déconcentrés par la pollution sonore que représente l’équipe de tournage, leur mouvement, leur précipitation, le bruit des câbles, …

gelbe_tapete-3

Publicités