Étiquettes

, , ,

 arts_culture_20130121_affiche_BoucleDor

@ThomasNgoHong avait posté une annonce sur Twitter au début de la semaine pour savoir si quelqu’un serait motivé pour l’accompagner, voir Boucle d’or Une Étrange affaire, un spectacle pour enfants dont c’était la première aujourd’hui au Lucernaire … Je me suis sacrifiée 😉 .

Le résumé le voici : « Fantaisies et variations, à partir de 4 ans. Une fillette entre sans frapper dans la maison d’une famille d’ours… bols, fauteuils, lits… petits, moyens, grands. Elle s’endort dans le petit lit, les ours reviennent de leur promenade, découvrent l’enfant et grognent, Boucle d’or crie et s’enfuit. Et après ? On ne sut rien de plus ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Deux conteuses tentent des expériences avec les personnages du conte pour trouver des réponses. Elles attrapent un objet qui se transforme à vue, les événements apparaissent sous un nouvel aspect, elles chantent, elles fabriquent des ombres chinoises et voilà l’histoire racontée dix fois parce que chacun a son point de vue. Au fil de l’enquête, on reconstitue les faits officiels. On réalise aussi, lors d’une conférence sur les ours, que cet animal n’est pas seulement une sympathique peluche, on rend visite à la mère de Boucle d’or, on découvre le témoignage de la famille ours grâce au traducteur franco-ours, on se rend compte que Boucle d’or et Petit Ours se donnent des rendez-vous en cachette des adultes : on cherche la vérité historique. »

Le spectacle commence sous le bourdonnement des enfants dans la salle, inconscients de la chance de leur présence en ce lieu. Les deux comédiennes (Mia Delmaë et Florence Le Corre) ouvrent le spectacle en nous mimant l’histoire de Boucle D’Or, puis à l’aide d’inventivité et d’imagination, on nous conte ce qui s’est passé après … Au moyen de décors faits main, en patchwork, de collages et de découpages 3D, d’un dispositif télévisuel (interview des ours), d’ombres chinoises, de masques dignes de la Comedia del Arte, on est transporté par nos deux talentueuses conteuses dans un univers délicieusement onirique et féerique.

Différentes versions du Conte, sous différents points de vue selon les personnages (celles des ours, de la famille de Boucle d’Or, d’un corbeau véritable paparazzi), en essayant de reconstituer comment tout cela s’est passé, le Comment du Pourquoi du Conte et ce qu’il advient de Boucle d’or après le mot Fin. On va plus loin dans l’histoire et c’est charmant, le procédé avait déjà été utilisé pour les Princesses Disney (au combien célèbre).

Les deux conteuses se donnent à fond sur scène, jamais déconcentrée par l’inattention bruyante des enfants, qui bavardent. Elles chantent et chorégraphient leurs changements de décors et d’accessoires sur des pas dansants, pour la plus grande joie des enfants et des plus grands (j’ai parfois ri, souvent souri).

Un spectacle drôle, inventif et attendrissant.

Publicités