Étiquettes

, ,

jaime-beaucoup

Récemment, je suis allée voir avec ma voisine J’aime beaucoup ce que vous faites. Après 1 million de spectateurs en 10 ans de représentations, il était temps … et la longévité de la pièce me donnait confiance … avec raison.
Nous sommes placées au troisième rang (en bord d’allée). La salle, hélas, ne se remplira pas … Un fait à mettre soit sur la période estivale, soit sur la longévité de la pièce, mais surtout pas sur sa qualité. La pièce est sans prétention, mais elle est divertissante et cela fait du bien !
Plusieurs théâtres ont accueilli cette œuvre et, depuis le 3 juillet 2012, c’est le Palais Des Glaces qui lui a ouvert ses portes. La pièce écrite par Carole Greep (à qui l’on doit La Bombe) est mise en scène par Xavier Letourneur (qui a également réalisé la mise en scène de Hier est un autre jour). Les comédiens jouent en alternance. Ce soir-là c’était …

2013-08-03 19.00.39
Le résumé le voilà : Comment une fausse manœuvre avec un téléphone portable vous fait découvrir ce que vos meilleurs amis pensent de vous en réalité et ceci juste avant leur arrivée pour un week-end, finalement pas comme les autres, dans votre maison de campagne!

En d’autres termes, le couple qui reçoit prend conscience de l’hypocrisie de leurs amis et décident de se venger, en exagérant les défauts reprochés et en leur faisant subir tout un tas « d’épreuves ».
La pièce démarre lentement et prend du rythme au moment du « drame » et de l’arrivée peu après de leurs amis.
La pièce est très drôle (ni vulgaire, ni grossière), cynique, ironique et sarcastique, et la mécanique est bien huilée. Certains dialogues sont un peu datés et faciles mais tout est très bien enlevé. Un petit plus pour le personnage de Marie, la « blonde », une jolie potiche à forte poitrine (refaite) toujours a côté de la plaque et qui mélange les expressions … Un peu excessif, mais drôlissime. Il y a beaucoup de caricatures dans les personnages, mais trop peu pour que l’on en soit agacé.La mise en scène et le décor jouent sur l’économie de moyens et pousse à des astuces de mise en scène. Ainsi, celle où le couple d’amis qui reçoit écoute en direct via le répondeur le message laissé malencontreusement par le couple reçu oblige à inclure deux scènes dans un même visuel. De même la fenêtre de la maison devient le pare-brise de la voiture des Parisiens apparaissant en second plan.
Un bonus avec la scène où le producteur doit raconter le scénario qu’il n’a évidemment pas lu et dont l’auteur lui donne des fausses pistes … réjouissant.
Un petit bémol néanmoins : Les décors sont trop petits pour la dimension de la scène du Palais des Glaces.

Vu au Palais Des Glaces.

Au Café de La Gare, les Lundis, Mardis à 19h30, les Samedis à 17h30, les Dimanches à 15h.

Advertisements