Étiquettes

, , , ,

la-troupe-a-palmade_977Mercredi, c’est en groupe que nous sommes allés voir L’entreprise de la troupe à Palmade au Théâtre Tristan Bernard.
Après nous avoir donné rendez-vous dans un café pas très accueillant (des serveurs aimables comme des portes de prison) à Villiers, nous avons lâchement laissé @gladscope gérer nos réservations compliquées. Nous entrons, la salle est étrange, plutôt défraichie et me laisse l’impression d’un salon d’appartement Haussmannien plutôt que d’une salle de spectacle. Il n’y a pas de climatisation (j’hésite à militer) mais des ventilateurs. Nous avons été séparés, quatre d’entre nous sont avec moi, @gladscope m’a nommée chef de groupe (j’ai l’impression d’être une jeannette) et nous sommes installés au cinquième rang (un strapontin pour moi mais cela n’a pas d’importance).

Le résumé le voici : « On va au bureau comme on va à l’école ! Certains sont contents, certains sont déprimés. On se prend des bonnes notes ou des blâmes, on fayote avec le prof devenu « le boss de l’étage du dessus », on bouffe à la cantine, on y drague, on y glande… 14 employés de chez Chauffinor se croisent, s’aiment, se détestent. Doux, durs et dingues… 14 comédiens de la Troupe à Palmade. »

Cette pièce est issue des Ateliers créés il y a 3 ans par Pierre Palmade, permettant à une quarantaine de comédiens et comédiennes, choisis sur audition, de se rencontrer, d’écrire et de jouer ensemble leurs propres sketches.
Cette forme d’écriture se ressent dans la pièce, découpée en tableau, en saynètes de la vie quotidienne dans un bureau, faites de bassesses, de rumeurs, de coucheries et d‘amitiés réelles …
On pourrait croire que c’est caricatural, mais j’ai retrouvé beaucoup de connaissances dans les personnages drôles et cyniques de L’entreprise. La secrétaire/standardiste qui se plaint de tout, le stagiaire que l’on veut se faire, l’empoté qui fait des bourdes professionnelles, l’homme à tout faire malabar … un petit coté Caméra-Café avec ces pléthores de personnages. Les comédiens y sont très justes, la mise en scène est inventive, et j’ai particulièrement aimé le réalisme des scènes d’ascenseur.
La pièce est très bien rythmée et l’écriture est efficace, les rires fusent à chaque réplique. Une satire efficace des rapports humains dans le monde de l’Entreprise .
En fait, la pièce est si drôle que ma voisine de devant, non contente de m’avoir envoyé a coups d’éventail ses relents de sueurs et de parfum bon marché tout le long de la pièce, a troublé ma concentration toute la soirée avec son rire qui manquait de discrétion, à un point tel que les comédiens en ont été déconcentrés et ont même eu du mal à reprendre leur jeu.
Il y a des scènes qui sont de véritables pépites. Personnellement, la scène de l’entretien d’embauche, celle du séminaire d’entreprise et de l’évaluation de compétences ont été mes préférées.

Je vous la recommande sans réserve.

Advertisements