Étiquettes

, , , ,

vz-318FAB32-6FAB-459D-B473-E104D69CBC20

Aujourd’hui, retour à La @NouvelleSeine toujours pour y voir @audreyvernon, mais cette fois-ci dans son One Woman Show Comment Épouser un Milliardaire ?, joué tous les Samedis à 18h jusqu’au 14 Septembre.
J’espère secrètement qu’elle me donnera des recettes utiles en temps de crise pour attraper cet homme, au combien sauvage et inaccessible, dont je ne fréquente pas le milieu naturel …
C’est @Lactimel qui a été sacrifiée sur l’autel de l’amitweet pour m’accompagner.
Je connais déjà la salle, donc je n’ai pas eu de problème particulier pour y accéder, mis à part des problèmes d’équilibre précaire sur la passerelle qui nous fait accéder à la péniche avec un angle de 90°.
Nous entrons dans la fraîcheur de la salle climatisée, déjà bien remplie, et Audrey Vernon est déjà sur scène, lisant un journal économique, assise, les jambes croisées, sur un tabouret haut. Elle est vêtue d’une très jolie robe noire qu’elle va pourtant enlever sur scène (à ce moment du spectacle, nous, spectateurs, sommes sensés nous cacher les yeux … cela aurait été dommage) afin d’enfiler une robe de mariée … Ce soir c’est son enterrement de vie de jeune fille, qu’elle a décidé de partager avec nous, avant que son nouveau statut de femme de milliardaire ne la contraigne à l’oisiveté de ces gens tellement riches qu’ils ne savent même plus comment dépenser leur argent ; et donc à arrêter sa carrière de comédienne.

Le résumé le voici : « Pour ceux qui ont compris qu’il y a davantage de bénéfices à épouser un milliardaire qu’à travailler pour lui ou acheter ses produits, Audrey Vernon détaille, lors de son enterrement de vie de jeune fille, la mécanique du monde mondialisé… »

Dans son One Woman Show, elle épluche tous les caractères et les travers de ces patrons du Cac 40 dont , bien que dirigeant le monde, on ne connaisse parfois même pas le nom, et nous apprend, comment se rendre intéressante aux yeux de ces hommes qui ont déjà tout (il faut appâter le chaland) .
Le spectacle a le même humour grinçant et caustique que celui vu précédemment (Marx et Jenny). Il dénonce de façon humoristique et toujours en s’appuyant sur des faits avérés les incohérences du système capitaliste (beaucoup de travail et de précision dans les informations données – un très beau travail d’écriture).
Le spectacle est drôle, mais pas hilarant, je ne me suis néanmoins pas ennuyée une seule seconde grâce à la fraîcheur de la délicieuse comédienne, qui malgré quelques problèmes de diction est à encourager.

Enfin, le spectacle ne ressemble à aucun autre. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil si j’ai réussi à vous intriguer, et à partager votre avis.

Publicités