Mots-clefs

, , , ,

vz-1B305893-1D4C-405F-AB4F-E529038C357F

Ce soir c’est l’inauguration de La @NouvelleSeine, un nouvel espace théâtral sur une péniche, sur la Seine, en face du 3 quai Montebello ; et j’ai eu la chance de gagner des places pour Marx et Jenny de et par @audreyvernon grâce à @theatreonline.
La salle est mignonne, il y a des dessins un peu naïfs de style grec sur les murs, la moquette au sol est trop fine et les sièges pas assez rembourrés (ouille !!!), par contre j’aime beaucoup le rideau rouge et pailleté.

salle1_0

Autre bémol également, mieux vaut ne pas avoir la mal de mer, la circulation des bateaux-mouches sur la Seine fait tanguer notre embarcation et cela m’a personnellement donné quelques vertiges (rien de dramatique vous voyez je suis encore vivante pour écrire ces lignes).
Étant donné que c’est la soirée d’inauguration l’équipe qui a monté ce pari un peu fou monte sur scène et nous avons le droit à un touchant discours de lancement.
Mais l’heure du seul en scène arrive …

L’histoire la voilà : « C’est l’histoire de Karl Marx, de sa femme Jenny, de leur meilleur ami Friedrich Engels, et de la mystérieuse Hélène Demuth, dite  » Lenchen « , qui vécut avec eux. C’est l’histoire d’un amour, d’une amitié et d’un secret… C’est l’histoire du Capital… Marx et Jenny, c’est mieux que Secret Story ! » (source : http://www.billetreduc.com/95610/evt.htm )

Il s’agit d’un spectacle drôle, romantique et historique …. C’est toute l’histoire de Marx dans sa relation avec sa femme et son ami Friedrich Engels que nous conte Audrey Vernon. Tout est passé au crible sa vie personnelle, familiale avec les deuils que la vie entraine, son amour ardent pour sa femme et son amitié pour Engels, sa misère économique, ses problèmes politiques (interdiction, exils, …) et l’écriture avec Engels des Œuvres de sa vie (Sa Collaboration au New York Tribune, La Sainte Famille, Le manifeste Du partie Communiste et bien sûr Le Capital). Ainsi, nous avons même eu droit à un cours de Sciences Économiques et Sociales avec la façon très personnelle, qu’avait Audrey Vernon, d‘aborder certaines des théories les plus célèbres de Marx et Engels (théories de la valeur, plus-value, aliénation, prolétariat, …)

Ayant vu la magnifique prestation d’Alexandra Lamy dans La Venus Au Phacochère je n’ai pas pu m’empêcher de faire des parallèles … En effet de la même manière l’histoire est construite sur les relations épistolaires des protagonistes, tous interprétés par la même comédienne. Contrairement à Alexandra Lamy, je regrette de ne pas l’avoir vu s’impliquer plus physiquement dans ses personnages. En effet elle passe de l’un à l’autre au moyen d’un accessoire pour marquer la personnalité de chacun et à mon avis sa gestuelle n‘évolue pas assez avec la succession de personnages. Il y a quelques maladresses sans doute dues à la verdeur de la jeune et jolie comédienne, mais j’ai passé un excellent moment.
Enfin ce qui est intéressant, c’est de voir Audrey Vernon s’inclure dans cette histoire par des apartés, des digressions, des invectives aux Personnages …. et son humour impertinent.

Retrouvez le Seul en Scène d’Audrey Vernon jusqu’au 14 septembre du Mercredi au Samedi à 20h à La Nouvelle Seine, en face du 3 quai Montebello dans le cinquième arrondissement de Paris. Il y a également une possibilité de se restaurer avant ou après le spectacle avec la présence d’un café-restaurant en surface. Plus d’inforamtions ici : http://lanouvelleseine.com/

Publicités