Les Madelon, L’Histoire des Femmes à l’arrière du Front

Mots-clefs

, , , , , , ,

Le Off du Festival d’Avignon c’est toujours l’espoir de découvrir des pépites. Cette année, ne ratez pas le petit bijou de Tiphaine Vaur, Les Madelon, création 2017, au Ninon théâtre à 19H30.

font-aff-les-madelon-2017-hd-sans-2781.jpg

« 1917, la guerre n’en finit plus… Pendant que leurs hommes sont sur le Front, les Madelon chantent leur révolte, leurs chagrins et leurs joies. Trois femmes qui ont retroussé leurs manches et trouvent dans l’amitié, la force de résister et la volonté de s’émerveiller encore de la vie, de l’amour, de l’avenir. Comme le vin, leur œil pétille et elles rient : c’est tout le mal qu’elles savent faire ! »

Une tranche de vie, à peine 24h dans la vie de ces femmes et pourtant toute l’horreur de la guerre y est contenue. Pendant une heure, on rend hommage au courage de ces femmes qui ont remplacé les hommes dans les champs, les usines, …

Trois figures féminines, trois caractères : La Madelon (Tiphaine Vaur), au cœur généreux et à la cuisse légère, contrainte par la guerre à transformer son auberge en hôpital de fortune ; Titine (Mathilde Puget), amoureuse inquiète et mère de famille dévouée, qui a remplacé le Facteur dans sa tournée ; Suzon (Amélie Gonin) la veuve inconsolable, infirmière radiologue novice qui s’apprête à rejoindre Marie Curie sur le front. Des femmes dont la guerre a bouleversé le destin et duquel une amitié indéfectible est née.

La pièce est conçue dans un dispositif de café-concert et de guinguette autour de chansons sélectionnées dans le répertoire de l’époque par Mathilde Puget : La Madelon, Madeleine et Agenor, … , qui viennent égayer et alléger l’atmosphère de la guerre, l’inéluctable peine, les peurs, l’angoisse, les doutes, mais aussi la gaieté, l’espérance, la joie et la bonne humeur.

L’intensité du jeu, les personnages poignants, l’émouvant témoignage de la solidarité féminine, la pudeur des sentiments, le texte savoureux, les moments de gaieté et de camaraderie, l’espièglerie, la tendresse, les facéties, l’énergie les chansons chantées avec toute la gouaille de l’époque … tout cela m’a laissé la gorge nouée et les larmes au bord des yeux à la sortie de cet intense et doux-amer Les Madelon.

A voir entre amis, en famille, avec des enfants … pour vous laisser conter la guerre autrement. Drôle, tendre, émouvant et nécessaire pour parler des ces « grandes oubliées de la première guerre ».

Avec : Amélie Gonin, Mathilde Puget, Tiphaine Vaur

Direction Vocale : Juliette Hénaff

Arrangements musicaux : Isabelle Durand

Costumes : Anne Ruault

Production : Compagnie de la Reine


Festival OFF d’Avignon 2017

Ninon Théâtre – 5 rue Ninon Vallin 84000 Avignon

A : 19h30

Tarif : 8 à 18 €